CLIN D'OEIL NATURE

Fauvette grisette

Fauvette grisette

Parmi les fauvettes, la Grisette se distingue par sa gorge blanche (qui lui vaut son nom anglais : « Whitethroat »).

Source : Cahiers d’habitat

La Fauvette grisette est une espèce protégée et migratrice, arrivant en France en mars-avril et hivernant au sud dans les savanes tropicales. Insectivore de préférence, elle ira gloutonner des baies précoces d’automne aux mois d’août-septembre pour constituer des réserves afin de préparer sa migration.

Espèce familière des buissons, comme toute autre fauvette, on la rencontrera facilement dans la végétation assez basse en milieux ouverts : haies, bocages, friches, roselières, vergers etc. Toutefois, affectionnant particulièrement les peupliers, hêtres et chênes, elle peut aussi être observée en haut d’un arbre, en train de chanter. Ce dernier lui servant de perchoir, il sera d’autant intéressant pour elle de créer un son ayant beaucoup de portée. Elle se fera donc entendre d’autres individus de plus loin. Ce que font d’ailleurs la plupart des oiseaux !

Revenons à la Fauvette grisette. Son chant est caractéristique car très court, il semble même être précipité (2 à 3 secondes comparativement aux autres fauvettes) et assez râpeux.

Cliquez sur « Play » pour écouter le chant de la Fauvette grisette.

Il faut savoir que vous aurez d’autant plus de chances d’entendre ce petit passereau au printemps, lors des périodes de reproduction notamment.

Ensuite, le nid, quasi invisible car caché au beau milieu des buissons (stratégie permettant d’éviter l’intrusion de prédateurs), est similaire à celui d’un autre petit oiseau : le Troglodyte mignon. C’est un bol structuré en 3 couches : des herbes et autres matières végétales, de la soie d’araignée et des poils. Malheureusement, certains prédateurs comme le Coucou gris savent repérer le nid de la Fauvette grisette. Elle est donc victime de son parasitisme… En effet, ce dernier peut échanger les œufs de la fauvette avec les siens, à défaut de prendre en charge ses responsabilités éducatives !

Coucou gris

Bonne nouvelle : selon l’IUCN (Union internationale pour la conservation de la nature), la population de Fauvettes grisettes est en augmentation et il aurait été dénombré en 2019 un minimum de 53 millions d’individus dans le monde.

Illustrations à vocation de reconnaissance de l’ensemble des fauvettes présentes en France. Source : www.pronatura-france.fr

La semaine prochaine, je vous parlerai d’une autre fauvette, présente sur notre territoire et qui n’apparaît pas sur l’affiche ! Sauriez-vous deviner de quelle fauvette il s’agit ?

A très bientôt sur le blog.

Sources et citations inspirantes :

Mes propres observations de la Fauvette grisette dans son milieu naturel

Cahiers d’Habitat « Oiseaux » – MEEDDAT- MNHN – Fiche projet sur la Fauvette grisette

IUCN : https://www.iucnredlist.org/ – Fauvette grisette

Pronatura-france.fr – Fauvette grisette

MNHN & OFB [Ed]. 2003-2022. Fiche de Sylvia communis Latham, 1787. Inventaire national du patrimoine naturel (INPN). Site web : https://inpn.mnhn.fr/espece/cd_nom/4252 – Le 9 octobre 2022

Wikipedia : Fauvette grisette -Reproduction, prédation et parasitisme, alimentation

Guide du promeneur écoutant en Lorraine (M. Namblard, Y. Chassatte et S. Euriot), pages 27 et 33

4
close

Abonnez-vous !

Inscrivez-vous à la newsletter :

By Plume de nature

La nature est une source d'émerveillement insatiable. Passionnée par le monde du vivant depuis toute petite, je partage ici, avec vous, mes plus belles découvertes et aventures. Afin de vous aider à reconnaître facilement les oiseaux et les plantes, j'organise des sorties nature en Région Centre-Val de Loire et occasionnellement sur Perpignan et ses alentours. Bonne visite sur le blog et à bientôt !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *