CLIN D'OEIL NATURE

Circaète Jean-le-Blanc et couleuvre d’Esculape

Circaète Jean-le-Blanc et couleuvre d’Esculape

Presque 1 an après la publication de la belle buse variable, je me devais de vous présenter ce rapace, tout aussi fabuleux, au nom un peu original : le circaète Jean-le-Blanc.

Le circaète, pour capturer ses proies, peut voler en Saint-Esprit, à la manière d’un autre petit rapace : le faucon crécerelle.

Mais, contrairement au faucon qui a de multiples proies, le circaète se nourrit majoritairement de reptiles. C’est d’ailleurs souvent que vous le verrez en vol avec un serpent pendant entre son bec ou ses pattes… Manière mnémotechnique de le reconnaître facilement !

Il est très friand des couleuvres, notamment de la couleuvre à collier ou encore de la couleuvre d’Esculape, ci-dessous.

Si elles sont petites, il les capture vivantes et les emporte jusqu’à un perchoir où il les dévore. Si au contraire, la couleuvre est grande, il la tue au sol avec de violents coups de bec, avant de l’emporter. Les reptiles sont saisis à la nuque et tués.

Source : oiseaux.net

Le Circaète Jean-le-Blanc est devenu une « espèce rare », à cause des modifications des pratiques agricoles et de l’urbanisation massive…

Bon dimanche et à bientôt sur Plume de nature.
6
close

Abonnez-vous !

Inscrivez-vous à la newsletter :

By Plume de nature

Passionnée par la nature depuis toute petite, je partage avec vous, sur ce blog, mes plus belles découvertes ornithologiques. Afin de vous aider à reconnaître facilement les oiseaux, j'organise aussi des sorties et stages dans l'Orléanais !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*

code