ALIMENTATION, SE SOIGNER PAR LES PLANTES

Soigner ses maux de ventre au naturel

☘️ Vous aussi il y a ces jours où vous mangez trop lourd, vous vous laissez avoir par une délicieuse raclette, un menu au restaurant un peu trop complet…. Et ensuite, vous vous retrouvez mal jusqu’à s’en plier le ventre ? Quelques remèdes ici !


  • Se soigner à l’homéopathie

Alors, je ne suis pas du tout ici pour faire de la pub de médicaments, moi-même j’en prends très peu et ne me soigne qu’à partir de produits composés d’extraits de plantes telles que l’aromathérapie ou l’homéopathie. Mais qu’est-ce que l’homéopathie ? C’est une médecine alternative, le fait de rechercher à se soigner autrement, avec des médicaments contenant des extraits de plantes diluées. Très peu d’effets secondaires sont recensés chez les médicaments homéopathiques. L’homéopathie n’est pas reconnue scientifiquement, à vous de vous faire votre propre avis sur la question, après lecture de cet article bien sûr ! J’y présenterai aussi brièvement la phytothérapie, l’aromathérapie et une autre méthode pour soigner ses maux de ventre naturellement.

Un jour, alors que je mangeais au restaurant indien, donc très épicé, et que je n’étais pas habituée à ça, toute la nuit, j’ai eu des crampes de ventre… Le lendemain je suis allée prendre « Carominthe » qui est un médicament homéopathique en solution buvable. Tout le reste de la journée s’est super bien passée ! Il fait des miracles sur les problèmes de digestion et par ailleurs sur les crampes abdominales. C’est donc un produit à prendre en cas de maux de ventre liés à l’alimentation.

Voici les extraits de plantes diluées formant sa composition :

absinthium : nom latin de l’absinthe, utilisée comme plante médicinale depuis la nuit des temps par
de nombreuses civilisations (babyloniens, égyptiens, grecs, romains…). Elles détient des vertus diurétiques, antispasmodiques et vermifuge. (Source : Thèse méga intéressante d’Aminthe Renouf et son approche ethnobotanique de l’absinthe).

pulsatilla ou anémone pulsatille : la plante séchée au four et pulvérisée servait autrefois de poudre à éternuer pour chasser la migraine. Elle a des propriétés antispasmodiques, antibactériennes.

collinsonia, appelée aussi baume de cheval : reconnue pour ses propriétés astringentes et diurétiques ainsi que dans le cas d’hémorroïdes ou constipation.

nux vomica ou noix du vomiquier : permet d’améliorer la spasmodicité digestive, elle est détoxifiante.

mentha piperita ou menthe poivrée : des feuilles ont été trouvées dans des pyramides durant le 1er millénaire avant J.-C. Connue notamment pour stimuler les fonctions digestives.

taraxacum dens leonis ou pissenlit, appelé également dent de lion : a des propriétés détoxifiantes, dépuratives et laxatives. Très bonne pour le foie.

Les feuilles du pissenlit sont reconnues par la Commission E1 pour leurs bienfaits sur les fonctions biliaires de l’organisme. Selon l’ESCOP2, la racine du pissenlit stimulerait les fonctions biliaires et hépatiques et traite les troubles digestifs qui ne sont pas majeurs. » (Source : passeport.net)

Source : passeport.net

*1. Les 24 membres de la Commission E constituaient un panel interdisciplinaire exceptionnel qui comptait des experts reconnus en médecine, en pharmacologie, en toxicologie, en pharmacie et en phytothérapie. De 1978 à 1994, ces spécialistes ont évalué 360 plantes en se basant sur une documentation très fournie comprenant, entre autres, des analyses chimiques, des études expérimentales, pharmacologiques et toxicologiques ainsi que des recherches cliniques et épidémiologiques. Le premier jet d’une monographie était révisé par tous les membres de la Commission E.
*2. L’ European Scientific Cooperative on Phytotherapy (ESCOP) a été créée en 1989 et regroupe des associations nationales de phytothérapie. Le comité scientifique de l’ESCOP est composé d’experts issus des pays membres et compte des médecins, des phytothérapeutes, des spécialistes de la pharmacognosie, de la pharmacologie et de la réglementation. Ce panel international fait une revue approfondie de l’ensemble des données scientifiques portant sur l’innocuité, la pharmacologie et l’efficacité des plantes.

Si vous voulez souhaitez vous tourner vers l’homéopathie, c’est simple, il y a des tas de bouquins sur le sujet à Nature et Découvertes par exemple. Vous pouvez aussi consulter un médecin homéopathe qui se trouve dans toutes les villes. J’ai la mienne depuis 15 ans et j’en suis ravie.


Maintenant, parlons des huiles essentielles… avec l’aromathérapie !

  • Se soigner à l’aromathérapie

Le jour où j’ai commencé à tester l’aromathérapie, j’ai tout de suite préféré son efficacité et sa rapidité à la patience des granules homéopathiques… En effet, l’homéopathie requiert rigueur et patience sur le long terme, très souvent avant de nous prouver son efficacité. Tandis que l’aromathérapie agit quasi immédiatement ! Mais prudence est de mise quant à sa redoutable puissance, qui peut être toxique, tout comme certaines plantes le sont.

Je vais vous raconter une petite histoire : un jour alors que je devais partir au travail, plus précisément un lundi, il m’était quasiment impossible de tenir en état de marche. J’ai passé peut-être une demi-heure à me plaindre de mon ventre et à faire des allers-retours aux toilettes pendant mon petit-déjeuner… J’ai alors pensé que j’avais la gastro et que je ne pourrai absolument pas me rendre au travail pour une journée entière, déjà que je tenais à peine debout ! C’est alors que…. Slash ! Une idée éclaire lumineuse m’est passée par la tête : fouiller le bouquin Ma bible des huiles essentielles (de Danièle Festy, un livre que par ailleurs je vous recommande) à la recherche des catégories diarrhée et gastro-entérite. Plusieurs formules existent :

– la marjolaine des jardins, qui elle, est pour sa part liée au stress : 1 goutte d’huile essentielle directement dans une cuillère à café de miel à laisser fondre en bouche.

– l’origan compact, si diarrhée infectieuse : 1 goutte dans 1 cuillère à café d’huile d’olive, à laisser fondre en bouche.

– la cannelle de Ceylan : la méthode que j’ai choisie ! Contrairement aux anti-diarrhéiques qui empêchent uniquement d’éliminer les germes, les huiles essentielles elles, TUENT les germes et du coup, stoppent la diarrhée. Attention, il suffit d’UNE SEULE goutte intégrée dans une mie de pain que l’on réduit en boule à avaler. Ne surtout pas laisser fondre en bouche. Et puis, elle est très puissante car dermocaustique. Déconseillée chez les personnes hépatosensibles, diabétiques, les personnes allergiques ou sujettes à des dermatites de peaux, celles présentant des lésions gastriques ou durant et apèrs une grossesse, chez les enfants de -7 ans.

Attention : 1 goutte d’huile essentielle de cannelle de Ceylan = 75 tisanes

/!\ Ne pas confondre huile essentielle de cannelle de chine & huile essentielle de cannelle de Ceylan.
  • Manger et boire light les 24h suivantes

La règle d’or c’est bien évidemment ne pas remanger par-dessus la veille un plat trop riche en gras ou en sucres et faire comme une mini-diète : favoriser beaucoup de légumes verts et des fruits. Sinon, on peut aussi ré-hydrater son corps. Pour l’aider à faire cela, il suffit de boire du thé et des tisanes. Le romarin est un véritable guérisseur des troubles gastro-intestinaux. En plus, quand on boit ça, on s’évade dans les sous-bois de la forêt tellement ça sent bon la nature ! Et puis, il est recommandé d’éviter le café.

  • Faire du YOGA : prévenir et guérir

Une autre solution reste le travail de la respiration pour détendre son ventre. Par exemple avant un examen, en situation de stress, une période difficile. C’est un exercice d’enfant ! Inspirer en gonflant le ventre comme un ballon, les côtes, le buste, puis expirer en dégonflant (le tout en sens inverse) et en rentrant le ventre. C’est un superbe exercice qu’on fait souvent en yoga et que je vous recommande. Sinon des tas de vidéos existent sur YouTube si on tape le mot clé « sophrologie« . Travailler sa respiration aide aussi à lâcher prise & à s’endormir. Ce n’est pas négligeable !

Pour aller plus loin, je vous conseille le livre Calme et attentif comme une grenouille d’Eline Snel qui permet aux débutants dans le yoga et sa pratique de faire des séances courtes de respiration qui viennent apaiser le mental et donc le corps ! Il contient un CD à écouter. Que l’on soit enfant, jeune, adulte, âgé…. Le yoga n’a pas d’âge et peut être pratiqué n’importe quand.

https://media.cultura.com/media/catalog/product/cache/1/image/1000x1000/9df78eab33525d08d6e5fb8d27136e95/c/a/capture_1_16.jpg?t=1596470931
Source : Cultura


Consciente qu’il existe d’autres remèdes naturels pour soigner les maux de ventre, je vous conseille, dans cet article, ce qui a fonctionné de ma propre expérience.

A très bientôt !

Plume de nature

1
close

Abonnez-vous !

Inscrivez-vous à la newsletter :

By Plume de nature

Passionnée par la nature depuis toute petite, je partage avec vous, sur ce blog, mes plus belles découvertes ornithologiques. Afin de vous aider à reconnaître facilement les oiseaux, j'organise aussi des sorties et stages dans l'Orléanais !

2 comments

  1. Merci pour cet article super intéressant!
    Cela fait des années que je recherche des remèdes efficaces contre les maux de ventre mais je n’ai essayé que les médicaments conventionnels ou j’ai tenté d’adapter mon alimentation, je n’avais jamais entendu parler de tout ça! À tester du coup! Ces alternatives sont bien plus saines pour le corps! 👌🏻😊😁

    1. Merci pour ta lecture et ton commentaire ! Contente d’avoir pu te faire découvrir des alternatives. Tiens-moi au courant de ce que tu as testé et ce qui a fonctionné. Parfois, l’homéopathie fonctionne sur certaines personnes et pas sur d’autres… Idem pour l’aromathérapie, le yoga etc. Tu m’as dit adapter ton alimentation, c’est très bien aussi et exactement la chose à faire pour se sentir mieux ! D’ailleurs, l’alimentation est un « remède » et le système immunitaire en dépend. Ainsi, si le système immunitaire n’est pas prémuni par une alimentation saine et un respect du corps, il ne sera plus prêt à repousser facilement les maladies, virus etc. Il paraitrait que notre ventre est notre deuxième cerveau !
      En te souhaitant une bonne continuation, et n’oublie pas de revenir sur plumedenature.com 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*

code